Retour

Bruneau, Kittie RCA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Animaux fantastiques - Kittie Bruneau

Dimension : 20" X 35" Médium : Aquatinte sur papier

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Soleil couchant - Kittie Bruneau

Dimension : 12" x 10"

KBruneau_Le-Chant

Le chant - Kittie Bruneau

Dimension : 16" X 23"

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Now here - Kitte Bruneau

Dimension : 18" X 23.5" Médium : Eau-forte sur papier

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Elle a fait des études à l’École du Musée des beaux-arts, entre 1946 et 1949 avant de poursuivre à l’École des beaux arts de Montréal et au Montreal School of arts, en 1949, où elle travaille sous la direction de Ghitta Caiserman-Roth. Elle s’installe ensuite à Paris, où elle s’inscrit à l’Académie Julian, et où elle habitera jusqu’à la fin des années 1950. Elle présentera ses premières expositions dans plusieurs villes dont Montréal, Ottawa, Halifax et Paris.

Elle met ensuite la peinture de côté pour quelques années afin de s’adonner à la danse. Elle dansera dans la troupe de Maurice Béjart. Elle s’installe à Carrières-sur-Seine et se remet à la peinture. Sa démarche artistique demeurera influencée par son goût pour la danse2.

En 1985, elle voyage au Japon, à Tokyo, où elle étudie la gravure sur bois avec Toshi Yoshida.

Ses œuvres sont souvent associées au post-automatisme mais elle ne fait partie d’aucune école ou théorie particulière.

Elle a résidé l’été, pendant de nombreuses années (1961-1972), sur l’île Bonaventure, où elle avait maison et atelier. Les oiseaux de l’île auront été une inspiration importante dans son œuvre.

Elle réalise des murales, des vidéos et des livres d’artiste, pour lesquels elle collabore avec des écrivaines et écrivains tels que Françoise Bujold, Leonard Cohen, Serge Gilbert, Claude Haeffely et Michael la Chance.

Elle reçoit plusieurs bourses en reconnaissance de son travail et présente plus de 60 expositions individuelles. Elle est membre de Académie royale des arts du Canada.

Le fonds d’archives de Kittie Bruneau est conservé au centre d’archives de Montréal de bibliothèque et Archives nationales du Québec.